Dans un climat d'écoute, la délégation composée de Patrick ROUMAGNAC, Francis BOUGAULT et Franck MONTUELLE a longuement développé le point de vue prospectif de notre organisation à propos du recrutement des inspecteurs, notamment au regard des corps viviers, de l'organisation des concours, de la formation, du déroulement de carrière et nos des conditions d'exercice.

 

Nous avons exposé les convictions de notre syndicat concernant le pilotage du système éducatif en soulignant également l'importance de l'inspection, cet outil de progrès au cœur de nos missions !

 

Dans la logique de la mise en œuvre de l'Ecole du Socle, nous avons, à nouveau, présenté la fusion des corps d'inspection comme une nécessité relevant d'une logique inéluctable parce que réellement porteuse d'une plus-value pour le service public d'éducation. Les nouvelles organisations académiques appellent en effet une rupture avec des morcellements hiérarchiques d'un autre âge!

 

Il serait fastidieux d'entrer ici dans le détail des nombreux arguments qu'une fois de plus, nous avons développés pour étayer cette motion de congrès qu'indéfectiblement nous portons à propos du corps unique d'inspection. Une fois de plus, Nous nous sommes attachés à souligner le professionnalisme et le caractère responsable de nos choix et de nos convictions.

 

Si nous n'avions pas l'expérience des précédents rapports Pair, Dasté, Bottin... nous pourrions imaginer que nous avons été entendus, compris ! Nous pourrions penser que certaines crispations catégorielles reculeraient devant la cohérence de nos propositions. Mais, justement, par expérience nous nous devons d'être vigilants et de faire preuve de la plus grande prudence . Nous attendons donc avec une certaine impatience la publication de ce rapport qui nous est annoncée pour juin ou juillet.

 

Mais, en attendant la publication de ce rapport, des rendez-vous nationaux et des échéances cruciales nous attendent.

Joomla Extensions