Le CSE portait sur sur l'évaluation des élèves et sur la nouvelle organisation du DNB.

Les enjeux étaient d'importance et les résultats ont permis de montrer la solidité du bloc réformateur. Les textes ont été approuvés et nous pouvons surtout nous féliciter de la prise en compte d'un amendement majeur à la soutenance duquel notre syndicat s'était associé. Il avait pour objet de rendre plus saillante la référence aux cycles comme principe organisateur du dispositif d'évaluation.

Déclaration liminaire du SI.EN UNSA :

Le projet qui nous est aujourd’hui présenté possède au moins trois avantages :

-      -  il permet de réaffirmer clairement que l’évaluation est indissociable de l’acte d’apprendre, comme de celui d’enseigner

-      -  il traite de l’évaluation de manière articulée et cohérente sur l’ensemble de la scolarité fondamentale des jeunes

-      -  il affirme la nécessité de mettre en place une procédure d’évaluation simple et lisible pour tous : les enseignants, les parents et les élèves

Ces perspectives vont, à notre sens, dans le droit fil de la loi de Refondation de l’Ecole.

Les propositions sont certes perfectibles, mais le dispositif envisagé est suffisamment ouvert pour permettre à tous les acteurs impliqués dans le processus d’évaluation de les faire évoluer. Pour cela, il faudra que chacun accepte de renoncer aux postures et aux caricatures qui vont bon train sur cette affaire. C’est le pari de l’intelligence contre le dogmatisme et le formalisme ; c’est l’affirmation de la volonté de construire plutôt que de détruire ; c’est la confiance dans l’évolution contre les conservatismes de tout poil.

Pour toutes ces raisons les inspecteurs de l’UNSA Education soutiendront ce projet, tout en souhaitant que les observations et amendements, évoqués par notre camarade du SE-UNSA et co-portés par les syndicats de l’inspection de l’UNSA Education, soient entendus et pris en compte.
Joomla Extensions