Non

Le Bureau national du SI.EN UNSA a décidé de renforcer l'action visant à obtenir une légitime reconnaissance des inspecteurs engagés dans le pilotage des réseaux d'éducation prioritaire.

Loin de répondre à nos attentes, les mesures mises en place dans le cadre de l'arrêté du 28 août 2018 maintiennent un écart que nous considérons comme inacceptable entre le montant des indemnités versées à un inspecteur pilote d'un REP ou d'un REP+ et celui de son homologue chef d'établissement. La colère des collègues concernés est d'autant plus grande que le décret ajoute une nouvelle injustice en introduisant une différenciation entre les REP et les REP+.

Ces éléments ont conduit le Bureau national à renforcer le mot d'ordre en cours. Nous appelons tous les inspecteurs pilotant un réseau d'éducation prioritaire à s'associer à ces consignes et nous demandons à tous les inspecteurs de soutenir cette démarche.

Les responsables académiques et départementaux du SI.EN UNSA recevront une proposition de courrier en direction des recteurs et des inspecteurs d'académie pour les informer de notre action ; il leur appartiendra de l'adapter en fonction des contextes locaux.

Bien évidemment, nous continuons à engager tous les inspecteurs concernés à refuser de participer à des manifestations institutionnelles relatives à l’éducation prioritaire et nous demandons à chacun d’exprimer fortement son soutien à l’égard de ce mot d’ordre.

Par ailleurs, tant que nos revendications ne seront pas entendues, le SI.EN-UNSA appelle les inspecteurs à refuser de répondre aux différentes enquêtes (nationales ou locales) concernant le pilotage des REP et REP+.

Enfin, pour obtenir l’ouverture d’un véritable dialogue débouchant sur un calendrier précis pour l’alignement des indemnités des inspecteurs en REP et en REP+ sur celles des chefs d’établissement, nous appelons les inspecteurs à refuser de participer aux différentes instances de pilotage et à ne plus coordonner les conseils écoles/collège.


Télécharger l'appel du SI.EN UNSA
 
Témoignages d'action de terrain :
 
Le jeudi 27 septembre, lors d’une réunion départementale co-présidée par un Directeur académique adjoint et portant sur la conduite de la Politique de la Ville (réunion associant aux inspecteurs et principaux de collège concernés les délégué(e)s du Préfet, les IEN du Nord ont, en application du mot d’ordre du SI.EN-UNSA, refusé de participer à une suite de cette réunion dédiée au éventuelles évolutions de la « gouvernance de l’Éducation prioritaire ». Ils ont quitté la salle après l’annulation de ce temps de travail. Cette action a permis d’exposer et de commenter les raisons de l’exaspération des Inspecteurs de l’Éducation nationale.
Joomla Extensions