Boussole

Le projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » fixe pour objectif essentiel de « transformer la formation professionnelle pour construire une société de compétences ».

Alors que bien des incertitudes subsistent quant à l'avenir des CIO, cette première réunion a été l'occasion d'interroger le ministère, mais, si les questions sont nombreuses, les réponses restent floues...

Les propositions du SI.EN en matière d'information et d'orientation...

Un établissement académique est créé "EPRO" (Etablissement public régional d'orientation) avec à sa tête un inspecteur en mission. Cet EPRO dispose  d’un  statut d'établissement et ses unités locales sont les sites CIO existant. Ces derniers sont dirigés par un  DCIO renforcé dans ses fonctions par un nouveau statut d'emploi (emploi fonctionnel). Les DCIO restent la hiérarchie fonctionnelle des COPsy  lesquels sont  fonctionnaires de l'Education nationale.

>  Les COPsy (ou « psychologues de l’éducation et de l’orientation ») sont nommés dans l'EPRO et affectés dans chaque site CIO .  Les sites peuvent être hébergés dans des espaces partagés avec les autres acteurs du SPRO  ou selon les lieux , héberger les autres acteurs. 

 

> La Région peut y financer des emplois complémentaires (documentalistes, développeur de l'apprentissage ....) cf statut ATOSS dans les lycées.

 

>  Les IEN-IO (spécialité d'un corps unique d'inspection) sont en charge du pilotage global de l'orientation (selon ses différentes acceptions)  des services et du partenariat au sein du SPRO en liaison avec  le Recteur et  la Région .

 

Yvette Destot

En cohérence avec notre fédération, nous prônons et  développons sur les territoires  la stratégie d’une participation des CIO à un SPO labellisé qui leur reconnaisse un positionnement fort, et nous les avons engagés dans le pilotage des plates formes interministérielles de lutte contre le décrochage.

Joomla Extensions