En cohérence avec notre fédération, nous prônons et  développons sur les territoires  la stratégie d’une participation des CIO à un SPO labellisé qui leur reconnaisse un positionnement fort, et nous les avons engagés dans le pilotage des plates formes interministérielles de lutte contre le décrochage. Nous sommes convaincus que ces nouveaux défis sont de nature à  consolider leur existence au profit d’une conception de l’orientation  et de l’insertion centrée sur le développement humain.

Au moment où certains syndicats freinent, au sein des CCREFP, l’instruction des projets, un certain nombre de régions engagent un bras de fer avec l’Etat pour ne pas labelliser les acteurs du service public d’orientation avant les échéances de 2012 et ceci dans la perspective sans doute d’un « acte trois de la régionalisation » ( ?). Il ne faut pas s’y tromper, le modèle exclusif « Cité des Métiers en dur » est le préféré des régions et ce, bien entendu aussi, pour des raisons budgétaires en période de crise des finances publiques ! Les conseils généraux associés préparent le terrain en se désengageant du financement des CIO en de nombreux endroits. Et ne nous y trompons pas non plus, la vision adéquationniste de l’orientation que nous dénonçons est la mieux partagée et n’est pas absente du point de vue des régions, responsables des PRDFP !
Joomla Extensions