Travail sante

Et voici le SERVICE SANITAIRE !!!
Au moment où le ministre insiste auprès des IEN sur l’impérieuse nécessité de se consacrer aux missions pédagogiques et didactiques, il est demandé aux inspecteurs de l’éducation nationale de piloter un service sanitaire (voir guide EDUSCOL)

 Le service sanitaire est-il de la responsabilité des IEN ? NON !

Ce dispositif vise à accueillir des étudiants de santé autour d’actions préventives : bucco-dentaire, protection contre le bruit, utilisation raisonnée des écrans, troubles du sommeil, sensibilisation à la vaccination, gestes et posture ergonomique, prévention de conduites addictives …
Les IEN auraient, entre autres, :
- -à piloter l’ensemble du dispositif
- à gérer la plateforme dédiée …
- à cosigner les chartes d’engagement des étudiants contenant une clause d’honorabilité ou ceux-ci déclarent sur l’honneur n’avoir fait l’objet d’aucune condamnation judiciaire
- à procéder à l’évaluation de l’action des étudiants de santé en renseignant une grille de type PPCR.

Certain de nos collègues restent véritablement sidérés voire pétrifiés face à cette surenchère et ne savent plus vraiment quel métier ils exercent. Comment en est-on arrivé là sans rien voir venir ? Petit à petit, les IEN, corvéables à merci, répondent à tout, disent oui à tout, font tout…
Cette nouvelle demande traduit clairement les dérives d’un système qui n’a pas su distinguer clairement les fonctions de direction et d’inspection dans le premier degré.
Personne n’oserait en effet solliciter les IA-IPR pour encadrer de tels dispositifs éducatifs sortant de leur domaine de compétences alors que leur pilotage échoit à l’IEN qui baisse la tête et qui s’exécute.
C’est tellement simple, pour rationaliser le dispositif du service sanitaire autant le confier … aux IEN.

C’est pourquoi en rappelant clairement que le guide n’est en rien un texte réglementaire, le SIEN UNSA appelle tous les IEN à renvoyer l’organisation de ce beau dispositif aux services de santé des DSDEN.

Joomla Extensions