Xavier Pons

Dans le cadre d’une recherche en cours sur la gestion des contractuels, le SIEN-UNSA a été sollicité pour un entretien par Xavier PONS, Maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil. Cette recherche s'insère dans une comparaison Angleterre-Belgique-France des politiques de gestion des enseignants, coordonnée par Xavier DUMAY de l'Université Catholique de Louvain.

Former les contractuels au sein du système éducatif pour garantir une continuité éducative de qualité

C’est un échange nourri et constructif qui s’est tenu, avec Elisabeth JARDON (Secrétaire Générale Adjointe 2nd degré) et Jean Pierre BERGHEAUD (expert associé au Bureau National), représentant le SI.EN-UNSA.


La discussion a permis de faire ressortir une problématique qui préoccupe toujours davantage les corps d’inspection. Le rapport de la cour des comptes de mars 2018 soulevait d’ailleurs cette question du recours croissant aux personnels contractuels, au sein de notre système éducatif.


Dans le premier degré, le vivier de titulaires mobiles permet souvent de suppléer rapidement l’absence d’un enseignant malade ou en formation.

Dans le second degré, c’est au-delà de quinze jours d’absence déclarée qu’un remplacement peut s’envisager par rapport à des ressources trop souvent inexistantes.

C’est pourtant la qualité et la continuité de l’offre éducative proposée aux élèves qui est en jeu.

Comme le souligne le rapport, « le remplacement nécessite par construction plus de réactivité, de proximité et de capacité d’adaptation ». Cela impliquerait de manière logique le recours à des personnels performants, aux pratiques pédagogiques, didactiques solides, possédant de surcroît des compétences avérées et reconnues en matière de différenciation, de pédagogie de projet et de travail d’équipe.

Le statut de titulaire sur zone de remplacement permet d’offrir aux élèves du second degré une relative continuité d’apprentissage. Pourtant, les professeurs relevant de ce statut sont aujourd’hui en nette diminution et ne suffisent pas pour suppléer aux absences.

Les inspecteurs se voient dans l’obligation de recruter dans l’urgence de plus en plus de contractuels.

Autrefois épargné par la nécessité de recourir à des contractuels, le premier degré connait lui aussi ce problème, en tant que variable d’ajustement, notamment dans les grosses académies, dans lesquelles les titulaires mobiles ne suffisent plus. Toutefois, ces personnels se destinent le plus souvent aux différents concours de recrutement des professeurs, ce qui n’est pas forcément le cas dans le second degré.

Dans le cadre de sa mission de gestion des ressources humaines, l’avis de l’inspecteur « est également sollicité pour les opérations de mobilité et de promotion, et le recrutement de personnels contractuels » (Circulaire n° 2015-207 du 11-12-2015, Missions des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux et des inspecteurs de l'éducation nationale)

Dans les textes un simple avis, la réelle mission de terrain de l’inspecteur consiste de fait en de multiples tâches qui mobilisent toujours davantage une grande partie de son temps.
Le recrutement, l’accompagnement, la formation diffèrent selon les académies, les rectorats et leurs services, les territoires mais également selon les disciplines.
Comme le souligne le rapport de la cour des comptes, il est urgent que le ministère dispose d’une vision pluriannuelle de la question des remplacements, en s’appuyant sur l’expertise de terrain des corps d’inspection.

Pour le SIEN.UNSA, il faut améliorer l’attractivité des métiers du professorat et abonder un vivier suffisant de titulaires sur zone de remplacement pour le second degré et de titulaires mobiles pour le premier degré.

Pour autant, le recrutement de personnels contractuels représente une nécessité, notamment dans certains domaines, tel celui, prioritaire, de l’accompagnement d’élèves en situation de handicap.

Dans le cadre du groupe de travail sur la redéfinition des missions des corps d’inspection, il s’agira de prendre en compte la variable que représente ce dossier.

Le SI.EN-UNSA assure Xavier PONS et ses collègues enseignants-chercheurs, de sa disponibilité et du partage de ses ressources pour leur permettre une analyse scientifique, donc objective, montrant la réalité de terrain et les réelles difficultés que nous, IEN rencontrons afin de mener à bien une continuité de qualité du service public d’Éducation.

Joomla Extensions

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.