L'expression est libre.

  • Humour et critiques (éventuellement constructives, mais ce n'est pas obligatoire...) sont les bienvenus.
  • Les réactions et réponses sont souhaitées.
  • La vulgarité et l'agressivité sont exclues !
  • La signature est facultative.

A vos plumes !



tempete7

Dans une « confidence » faite en octobre 2017 au quotidien britannique The Guardian, Emmanuel Macron aurait dit qu’il n’était pas fait pour diriger par temps calme comme son prédécesseur, mais qu’il était fait pour les tempêtes… Ce règne avait six mois, déjà Neptune perçait sous Jupiter.

On peut être admiratif d’une telle prémonition, surtout face à un chef qui dit aujourd’hui encore vouloir garder le cap en accélérant même le rythme de ses réformes. Mais de quel cap s’agit-il ?

 Villiers mini

Tous ceux qui exercent des responsabilités d’encadrement, dans le secteur privé comme dans le secteur public, se sont un jour posé cette question existentielle du fondement de leur autorité.

Un Noble personnage, le Vicomte Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon (mais si, c’est son vrai nom), vient même de commettre un ouvrage pour y répondre.

Au moment où la campagne électorale démarre, on voit que deux des principaux candidats sont concernés par des affaires judiciaires de détournement de fonds publics où la présomption de leur culpabilité est telle qu’ils ne cherchent même pas à témoigner de leur innocence.

En réaction à la "leçon" du Président de la République, un fidèle syndiqué au SI.EN UNSA et à présent retraité apporte d'utiles précisions...

Lheureux1

Notre collègue Guy Lheureux a publié aux Editions L'Harmattan un travail de recherche doctorale portant sur le besoin social d’éthique et la demande récurrente de clarification des valeurs pour l’école aujourd’hui. Préfacé par Stéphane Hessel, l'ouvrage présente une réflexion philosophique sur la morale scolaire et suggère des pistes concrètes pour une authentique révolution éducative. Voir le flyer de présentation.

Joomla Extensions